hostile

hostile

hostile [ ɔstil ] adj.
• 1450, rare XVIIe-XVIIIe; lat. hostilis, de hostis « ennemi »
1Qui manifeste de l'agressivité, se conduit en ennemi. Pays, puissance hostile. Groupes hostiles qui se font la guerre. adverse, ennemi. Foule hostile et menaçante. Nature, milieu hostile. contraire, ingrat, inhospitalier. Forces hostiles. néfaste. Techn. Milieu hostile, dans lequel l'homme ou des équipements sont soumis à des agressions physiques (pression, température, rayonnements), qui nécessitent une protection particulière.
(En parlant des choses qui s'opposent, se contrarient par nature) Caractères, naturels hostiles. antagonique, opposé.
♢ HOSTILE À... défavorable; contraire, opposé; 1. anti-. Il est hostile à cette opinion, à ce candidat. Être farouchement hostile à un projet (cf. Être contre). Hostile à un pays (cf. -phobe). Par ext. Vote hostile au gouvernement.
2Qui est d'un ennemi, annonce, caractérise un ennemi. Action, entreprise, intention hostile. « il se roidit et prit une attitude hostile » (Balzac). Accueil hostile. 1. froid, glacé, glacial. Silence, regard hostile. inamical. Propos hostiles. désobligeant, malveillant. Jugement hostile. Fig. « il y avait dans la nature quelque chose d'hostile » (Mme de Staël).
⊗ CONTR. Amical, bienveillant , cordial, favorable.

hostile adjectif (latin hostilis, de hostis, ennemi) Qui se conduit en ennemi, qui manifeste des intentions agressives : Une foule surexcitée, hostile. Qui désapprouve quelque chose ou quelqu'un, qui le combat par la parole, par l'écrit, ou par des actes : Être hostile à une réforme. Littéraire. Qui semble contraire à l'homme et à ses entreprises : Rencontrer une nature hostile. Se dit d'un milieu, d'un environnement dans lequel l'homme est soumis à des agressions physiques (pression, bruit, température, rayonnement, etc.) ou chimiques. ● hostile (difficultés) adjectif (latin hostilis, de hostis, ennemi) Construction Hostile à. On dit être hostile à qqn ou à qqch, mais avoir de l'hostilité contre, envers qqn ou qqch et témoigner, montrer de l'hostilité à qqn ou à qqch. ● hostile (synonymes) adjectif (latin hostilis, de hostis, ennemi) Qui se conduit en ennemi, qui manifeste des intentions agressives
Synonymes :
- menaçant
Contraires :
Qui désapprouve quelque chose ou quelqu'un, qui le combat par la...
Synonymes :
- défavorable
- opposé
Contraires :
Littéraire. Qui semble contraire à l'homme et à ses entreprises
Synonymes :
- néfaste
Contraires :

hostile
adj.
d1./d Qui a ou dénote une attitude inamicale. Peuple hostile. Des paroles hostiles.
|| Fig. Nature, climat hostile à l'homme.
d2./d Hostile à: opposé à. Hostile aux réformes.

⇒HOSTILE, adj.
A. — Qui est d'un ennemi; qui caractérise un ennemi.
1. Qui manifeste de l'agressivité, qui est sur le point d'engager le combat, la guerre. Foule, pays, population hostile; actes hostiles; être sur un pied hostile. Ajouter à ces marques de haine par un débit violent, agressif, hostile (VIGNY, Journal poète, 1846, p. 1236). La démarche hostile, les lèvres minces, les regards lançant des couteaux (COCTEAU, Enf. terr., 1929, p. 36) :
1. André toise son père, de haut. Leurs regards se heurtent, violents, entêtés, hostiles; ils sont prêts l'un et l'autre à faire de l'irréparable.
MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 163.
2. Qui manifeste de la malveillance, de la mauvaise humeur. Accueil, attitude, conversation, expression, lettre, mépris, presse, raideur, ton hostile; commentaires, quolibets hostiles. Il haussait les épaules, tout de suite hostile, regardant déjà de travers ce soldat trop propre qui parlait poliment (DORGELÈS, Croix de bois, 1919, p. 10). Elle parlait, parlait (...). Et moi, je l'écoutais, boudeur, hostile, les yeux tournés vers la fenêtre (MAURIAC, Nœud vip., 1932, p. 31) :
2. ... son visage parlait pour lui : il était hostile et glacé. Olivier en fut saisi : il n'y comprenait rien. Timidement, il essaya de savoir ce que Christophe avait contre lui.
ROLLAND, J.-Chr., Maison, 1909, p. 1015.
B. — Hostile à. Qui est ennemi de, qui s'oppose à quelque chose. Ce morcellement (...) a produit son effet ordinaire : hostile à la formation de villages, et favorable aux hameaux et fermes isolés (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p. 190). Le 18 juin, le bureau exécutif du parti radical-socialiste (...) se déclarait « hostile à tout plébiscite et à tout référendum. » (DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 257) :
3. Le paganisme de Mme Juliette Lamber est, au fond, une protestation passionnée contre ce qu'il y a dans la croyance chrétienne d'hostile au corps et à la vie terrestre...
LEMAITRE, Contemp., 1885, p. 156.
SYNT. Journal, vote hostile à qqc.; être (farouchement) hostile au cartésianisme, au clergé, à l'intervention de l'armée, à la monarchie, à un projet, à un principe.
Au fig. Contraire, défavorable à. Bernard (...) redoutait tout régime hostile à son embonpoint (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 59).
C. — P. anal.
1. [En parlant de la nature, du monde qui nous entoure] Climat, mer hostile. Il me fallut aller au nord (...) sous un ciel hostile, où la terre est six mois en deuil (MICHELET, Oiseau, 1856, p. XXXIV). On la sent [la forêt] hostile, meurtrière, couvant de la fièvre et de la mort (LOTI, Pél. Angkor, 1912, p. 78) :
4. ... qu'un peu de chagrin vînt, une maladie, et le bois qui les entourait semblait resserrer sur eux sa poigne hostile pour les priver des secours du monde...
HÉMON, M. Chapdelaine, 1916, p. 207.
2. [En parlant d'une impression affective concernant les objets qui nous entourent] Jusqu'aux meubles qui me paraissaient hostiles et glacés (ZOLA, Conquête Plassans, 1874, p. 1174). Autour de moi, les flacons, les éprouvettes, les cornues avaient un air buté, hostile (BEAUVOIR, Tous hommes mort., 1946, p. 288) :
5. Nous apercevions déjà l'hôtel, ses lumières si hostiles le premier soir, à l'arrivée, maintenant protectrices et douces, annonciatrices du foyer.
PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 723.
Emploi subst.
Celui qui est hostile. Ce salon de la Princesse, ça devient le salon de tous les antipathiques, de tous les hostiles à ma personne et à ma littérature (GONCOURT, Journal, 1887, p. 641).
Ce qui est hostile. Apportant jusque dans l'aimable logis où je suis fêté la contradiction, l'hostile, d'un silence voulu (PROUST, Temps retr., 1922, p. 711).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. Av. 1525 (G. CRÉTIN, Poésies, p. 122 ds LITTRÉ). Empr. au lat. hostilis « d'un ennemi; hostile », cf., avec changement de suff., hostif « hostile » 1450 ds GDF. Fréq. abs. littér. : 1 240. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 827, b) 1 587; XXe s. : a) 2 226, b) 2 378.
DÉR. Hostilement, adv. Avec hostilité. Regarder qqn hostilement; parler hostilement à qqn. On nous considérait hostilement avec l'œil du reproche et le silence morne de la réprobation (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 951). []. Att. ds Ac. dep. 1694. 1re attest. 1418 « en ennemi » (Lett. de Ch. VI aux hab. de Dijon, 13 mars 1418, A 12, A. mun. Dijon, ds GDF. Compl.); de hostile, suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 11.
BBG. — GOHIN 1903, p. 315.

hostile [ɔstil] adj.
ÉTYM. 1450; var. hostif, mil. XVe; rare XVIIe-XVIIIe; admis par le dict. de l'Académie en 1798, considéré comme « vieux » dans le dict. de Trévoux (1771); lat. hostilis de hostis « étranger » (→ Hôte), et au fig. « ennemi ». REM. Un ex. de Mme de Sévigné (12 juin 1675) semblait accréditer l'adj. au XVIIe dans la construction hostile pour…; le manuscrit portait en fait « qu'il ait (changé ?) de stile pour vous », transformé par l'éditeur Monmerqué en « qu'il ait (été) hostile ».
1 Qui est ennemi, se conduit en ennemi. || Pays, puissance hostile (→ Frontière, cit. 4). || Groupes hostiles qui se font la guerre (cit. 1). Adverse, ennemi. || Voyageur égaré parmi des peuplades hostiles. || Foule (cit. 8) hostile et menaçante.
1 Le premier couple humain y vit en paix au milieu des espèces que le péché et la mort, sa conséquence, doivent plus tard rendre hostiles.
Th. Gautier, Voyage en Russie, XV.
2 (…) nous fendions avec lenteur une foule hostile (…)
A. Maurois, Climats, II, VIII.
(Choses). || Une nature hostile et cruelle. Contraire, ingrat (→ Cruauté, cit. 13).Forces (cit. 72) hostiles. Néfaste.
Absolt, en parlant des choses qui s'opposent, se contrarient par nature. || Caractères, naturels hostiles. Antagonique, opposé (→ Fraterniser, cit. 6).
3 Les cahiers de ces deux ordres (le clergé et la noblesse) étaient opposés, hostiles. La Révolution, qui devait les rapprocher, les avait brouillés encore.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., III, VII.
Hostile à… Défavorable; 1. anti- (et comp.), contraire, opposé (à).(Personnes; groupes humains). || Il est hostile à ce projet, à cette opinion, à ce candidat; il lui est hostile. Contre (il est contre). || Peuples hostiles à certaines lois (→ Conservateur, cit. 1). || Être hostile à un pays. suff. -phobe. || Talleyrand était hostile à la guerre de propagande (→ Expansionnisme, cit. 1). || Hostile à l'art religieux, aux tableaux pieux (→ Fermer, cit. 39).
4 (…) clos ton manteau royal, Saül ! tout alentour t'assiège ! Bouche tes oreilles à sa voix ! Tout ce qui vient à moi m'est hostile ! Fermez-vous, portes de mes yeux ! Tout ce qui m'est délicieux m'est hostile.
Gide, Saül, III, 8.
5 (…) ne me jugez surtout pas hostile par principe à (…)
F. Mauriac, la Pharisienne, II.
(Choses). || Le sort, la fortune lui est hostile.Par ext. || Élection, vote hostile à un régime (→ Ajourner, cit. 1), à un gouvernement.
2 (Choses). Qui est d'un ennemi, annonce, caractérise un ennemi. || Action, entreprise hostile. || Procédés, intentions hostiles. || Accueil hostile. Froid, glacé. || Silence hostile (→ Agitation, cit. 15), attitude hostile. || Regard hostile. Inamical. || Propos hostiles. Malveillant. || Jugement hostile. || Article, critique hostile et injuste. Cruel.
6 Le régisseur se banda contre l'injustice de la foule; il se roidit et prit une attitude hostile.
Balzac, Une ténébreuse affaire, Pl., t. VII, p. 453.
7 La vieille, à son tour, baisa sa belle-fille avec une réserve hostile. Non, ce n'était point la bru de ses rêves (…)
Maupassant, Bel-Ami, II, I, p. 254.
8 Jerphanion chercha une réponse, n'en trouva pas d'assez dure, serra un peu les mâchoires, et se contenta de promener sur le crâne et la face de Sidre un regard parfaitement hostile.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, II, p. 27.
9 Ils lui marquèrent donc cette déférence hostile que l'ambition déçue réserve au triomphe d'autrui.
G. Duhamel, Salavin, III, XXIX.
Fig. || Ambiance (cit. 1), milieu hostile. || Les manifestations hostiles de la nature.
10 (…) il y avait dans la nature quelque chose d'hostile (…)
Mme de Staël, Corinne, XIV, I (1807).
11 (…) quand la bourrasque se déchaîne sur la vaste plaine, fait craquer le vieux toit, et menace de submerger la sainte ville de Bels, quand au dehors tout est hostile et glacé, quand on ne voit à travers les petits carreaux gelés qu'un noir corbeau qui vole (…)
Jérôme et Jean Tharaud, l'Ombre de la croix, X.
CONTR. Affectueux, aimable, amical, bienveillant, complice, cordial, enclin (à).
DÉR. Hostilement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • hostile — Hostile …   Thresor de la langue françoyse

  • hostile — hos·tile adj 1: having an intimidating, antagonistic, or offensive nature a hostile work environment 2 a: of or relating to an opposing party in a legal action a hostile claim b: adverse to the interests of a party to a legal action if the… …   Law dictionary

  • hostile — hos‧tile [ˈhɒstaɪl ǁ ˈhɑːstl, ˈhɑːstaɪl] adjective FINANCE a hostile bid or takeover is one in which a company tries to buy another company whose shareholder S do not want to sell: • They ve managed to fight off a hostile takeover bid. * * * …   Financial and business terms

  • Hostile — Hos tile, a. [L. hostilis, from hostis enemy: cf. F. hostile. See {Host} an army.] Belonging or appropriate to an enemy; showing the disposition of an enemy; showing ill will and malevolence, or a desire to thwart and injure; occupied by an enemy …   The Collaborative International Dictionary of English

  • hostile — (adj.) late 15c., from M.Fr. hostile of or belonging to an enemy or directly from L. hostilis of an enemy, from hostis enemy (see GUEST (Cf. guest)). The noun meaning hostile person is recorded from 1838, Amer.Eng., a word from the Indian Wars …   Etymology dictionary

  • hostile — [häs′təl; ] chiefly Brit [, häs′tīl΄] adj. [L hostilis < hostis, enemy: see HOSPICE] 1. of or characteristic of an enemy; warlike 2. having or showing ill will; unfriendly; antagonistic 3. not hospitable or compatible; adverse 4. Finance of or …   English World dictionary

  • Hostile — Hos tile, n. An enemy; esp., an American Indian in arms against the whites; commonly in the plural. [Colloq.] P. H. Sheridan. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • hostile — [adj] antagonistic, mean adverse, alien, allergic, anti*, argumentative, bellicose, belligerent, bitter, catty*, chill*, cold*, competitive, contentious, contrary, disapproving, dour, hateful, ill disposed, inhospitable, inimical, malevolent,… …   New thesaurus

  • hostile — ► ADJECTIVE 1) antagonistic; opposed. 2) of or belonging to a military enemy. 3) (of a takeover bid) opposed by the company to be bought. DERIVATIVES hostilely adverb hostility noun (pl. hostilities) . ORIGIN …   English terms dictionary

  • hostile — hos|tile [ hastl ] adjective ** ▸ 1 unfriendly/threatening ▸ 2 opposing something ▸ 3 of/done by enemy in war ▸ 4 difficult/dangerous ▸ 5 in business 1. ) behaving in a very unfriendly or threatening way toward someone: The mayor found himself in …   Usage of the words and phrases in modern English

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”